29 août 2016

Portrait du patron idéal selon les jeunes de 25 ans !

  Image prise ici

Bonjour à tous,

Je vous invite à lire cet article révélateur des attentes de nos jeunes, de leur vision sur le patron qu'ils souhaitent avoir, leur vision du leader de demain.

En synthèse, il recherche une communication ouverte et honnête, une certaine solidité, de l'empathie et au final qu'il joue un rôle de mentor avec cette capacité de "faire confiance" ...

Que du bon sens !

 Image prise ici

Commerce et numérique : où sont les femmes ? Sur le terrain, ce n'est pas encore gagné !

Il y a quelques semaines, deux managers de mon équipe - Bruno Buffenoir Vice-Président, Directeur Général des Ventes et Nathalie La Rosa, Responsable de la gestion des compétences commerciales chez Hewlett Packard Enterprise - ont participé à une table ronde divisée en deux parties, au sein de l’école Euridis. Celle-ci avait pour thème “Commerce et Numérique : où sont les femmes ?”, un thème qui n’est pas sans rappeler un sujet qui me tient à cœur : la mixité dans les entreprises. De nombreuses entreprises telles que Capgemini, Orange, Randstad,Oracle ou Talentia Software ont participé au débat sur la féminisation de la fonction commerciale. Chacun a pu partager ses initiatives et expériences. 


L’objectif de la première partie était de poser un constat sur la place des femmes dans le monde de l'entreprise, avec un focus sur les femmes dans la fonction commerciales et dans le numérique. 
Bruno Buffenoir y a notamment évoqué le rôle des femmes dans ses équipes et de l’importance de la parité, insistant sur la nécessité de faire évoluer la posture managériale. Il a ainsi souligné qu’il y a encore beaucoup de barrières à lever, dont celle du risque de cantonner les femmes dans des aptitudes de "genre", où l'on met habituellement en valeur des caractéristiques d'empathie ou de douceur, ... ce qui est notoirement réducteur bien entendu. 

Il est démontré qu'un équilibre hommes femmes dans une équipe commerciale était un véritable atout dans la négociation commerciale. Les femmes se révèlent aussi fermes et combatives que leurs homologues masculins, et souvent ... plus performantes ... grâce à leur sensibilité, leur capacité d'écoute et leur pugnacité. Il faut néanmoins se garder de tomber dans les stéréotypes excessifs.  

Bruno a également précisé que le recrutement des commerciaux n’est pas une question de genre, mais de valorisation du métier. 


De gauche à droite : Bruno Buffenoir, Viviane Chaine Ribeiro (Talentia Software), Hélène Chinal (Capgemini Technology Services) ,Fabien Junique (Orange Business Services) et Anne Zerbin (Randstad). 

La seconde partie était axée sur les actions, les solutions et les préconisations où chaque intervenant  a évoqué les actions engagées par leurs entreprises pour recruter, développer les compétences et fidéliser les femmes. 

Nathalie La Rosa a présenté ce que nous proposons en interne pour accompagner la carrière des femmes chez Hewlett Packard Enterprise et ainsi aider à la féminisation de la fonction commerciale dans le secteur technologique. 

Les femmes sont parfois "paralysées" dans un métier où confiance en soi est un atout essentiel. Elles ont toujours des blocages à ce niveau. Ainsi, par le biais de notre université interne, mais aussi par des séances de coaching, nous essayons de les accompagner dans leur développement personnel. Nous avons également développé au sein de Hewlett Packard Enterprise un programme dédié au partage d’expériences et à l’accompagnement : le "Club Avenir”. Ce programme permet à des cadres d’échanger avec des managers/experts - au travers d’événements spécifiques ou de suivre des formations spécifiques -  sur des réflexions collectives abordant des problématiques de leadership. 

Enfin, il existe un réseau interne dédié aux femmes mais ouvert aux hommes : WoMen@Work. L'objectif n'est pas d'écarter les hommes, mais d'apprendre avec eux à décoder les règles masculines pour que les femmes puissent évoluer à armes égales. 

La route est encore longue et il est essentiel que l’entreprise s'engage à l'avenir vers encore plus de flexibilité, car c’est bien souvent un gage d’efficacité et un moyen de retenir les talents, hommes et femmes confondus. 

Et comme toujours l'action compte plus que la parole !

Nathalie de la Rosa, deuxième en partant de la gauche


30 mai 2016

Avec David Abiker "C'est arrivé cette semaine" sur Europe 1





Samedi dernier, j’étais interviewé par David Abiker dans le cadre de son émission « C'est arrivé cette semaine ». Ce fut l’occasion pour moi de répondre à ses questions sur des thèmes aussi divers que l'emploi en France ou la baisse de l’investissement étranger sur notre territoire, mais aussi et surtout de mettre en avant les atouts français pour relancer la croissance.


J’ai cette conviction chevillée au corps qu’il est temps de reformer notre pays en profondeur, que la majeure partie des français sont prêts à cela, pour peu que nous sachions expliquer les raisons rendant ces transformations inéluctables.


Les atouts de la France sont en effet nombreux : qualité de l’enseignement, force de notre R&D, de nos dispositifs de soutien à l’innovation (Crédit Impôt Recherche notamment), écosystème des "startup", infrastructure, qualité de vie, etc. Mais pour réussir et générer de belles vitrines au rayonnement international, il convient de nous doter d’un cadre social et fiscal plus approprié. C’est à ce prix que nous pourrons attirer plus de talents et les sièges sociaux internationaux, éviter la fuite des capitaux et développer de nouveaux potentiels.

Avec Alain Roumilhac, co-auteur du livre que nous venons de publier chez Eyrolles, "Terres Nouvelles, Droit Devant", nous abordons ces sujets, notamment le lien entre la digitalisation des entreprises et de la société toute entière et les conséquences sur l'emploi et les compétences.



Un gros chantier nous attend mais c’est cela même qui est motivant. Pour écouter ou réécouter mon intervention, ci-dessous le posdcast de l’émission ou vous pouvez m'entendre à partir de 9m54 :






27 mai 2016

Semaine Centrale Supelec "Ingenieurs Entrepreneurs ou comment faire décoller l'envie d'entreprendre !"


J’ai participé ce lundi en compagnie de Tanguy de la Fourchadière, d'Emmanuel Chain, de Xavier Fontanet, d'Alain Crozier et d'Augustin de Romanet à la Semaine "Ingénieurs Entrepreneurs" qui se déroulait  du 23 au 27 mai à Centrale Supélec. Cette initiative, soutenue par le MEDEF, l’Association Jeunesse et Entreprises, le METIl’Association des Centraliens et l’Association des Supélec avait pour objectif d'engager une réflexion sur l’entreprenariat scientifique et technique, portée par des intervenants venus du monde de l’entreprise, de l'enseignement ou de la recherche.

Ont été abordés des thèmes aussi variés que le développement et l’attractivité des entreprises, l’incubation et la création de start-up ainsi que les perspectives données aux carrières d’intrapreneurs, phénomène en plein développement au sein des entreprises. 



En synthèse,  mon propos était le suivant :
  • La jeunesse est digitale ! Elle est créative et peut apporter beaucoup à l'entreprise. Mais les salariés plus expérimentés ont un savoir-faire considérable. Il est souvent différent et complémentaire. Du coup, je crois beaucoup à l'intergénérationnel où chacun peut apporter sa valeur ajoutée à la construction de l'édifice. Donner de véritables missions aux jeunes et les encadrer pour qu'ils puissent apprendre est sans aucun doute la bonne démarche; 
  • Beaucoup de jeunes veulent se lancer dans la création d'un startup. 25% des promotions de Central Supelec par exemple ... c'est parfait. Il nous faut des entrepreneurs. Il nous faut des startup qui deviennent des entreprises et qui se développent à l'international ... au bout c'est plus de croissance et plus d'emplois !
  • Mais les startup ont aussi une autre avantage, elles poussent les PME et les grandes entreprises, le monde plus "traditionnel" à se réinventer. Je suis persuadé que cette fois le virage digital est en train de se prendre. Les entreprises ont pris conscience de la nécessité de bouger et vite. Les jeunes sont donc là aussi incontournables. Dans les grandes entreprises en particulier, ils peuvent aider à la remise en cause des statu-quo.


  • En revenant sur les startup, nous avons créé un programme chez Hewlett Packard Enterprise : Promo Start-Up. Lancée en 2014, cette initiative souligne notre engagement autour de l’innovation et de l’esprit d’entrepreneuriat. Avec ce programme,  nous souhaitons apporter toute notre expérience et notre savoir-faire pour favoriser et accélérer l'émergence de start-up hexagonales et ainsi contribuer à créer toutes les conditions pour leur réussite. Le détail des programmes est dans le lien ci-dessus. 
Je vous invite à regarder cette vidéo qui nous parle d'intrapreneuriat social et montre qu'il n'est jamais trop tard pour donner du sens à sa vie professionnelle. Elle est d'un complément intéressant. 

Je salue au passage le dynamisme de ces deux écoles, Centrale Paris et Supelec, qui n'en font qu'une aujourd'hui et qui n'en sont que plus fortes ! 


11 mai 2016

Sortie de mon dernier livre coécrit avec Alain Roumilhac: Terres Nouvelles, Droit Devant !

J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon dernier ouvrage co-écrit avec Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France, une conversation animée par Christian Boghos, président de la Fondation ManpowerGroup France.
 
Digital, emploi, competences
Terres nouvelles, droit devant ! 
 
La technologie permet de tout envisager: 
- digitalisation des entreprises, 
- disruption de l'économie, 
- refonte sociale, 
- évolution du leadership, 
- redéfinition des competences

 
Rien n'échappe au tsunami qui nous frappe. 
Et vouloir maintenir le statu quo n'est plus de mise. 



 
Confrontés à ces mutations, nous nous sommes retrouvés avec Alain Roumilhac pour partager notre
analyse et notre vision de ce que demain nous prépare ... et continuer à agir.

Vous pouvez le trouver sur Amazon et sur le site d'Eyrolles.

 
 
Vous trouverez ci-dessous, une video de lancement récapitulant les grands sujets de notre livre. En espérant que cette conversation soit source pour vous d'inspiration et d'idées !

Bonne lecture ! Gérald

video

 

02 mai 2016

Intervention au DojoDej : entreprendre avec passion dans un monde digital !



Bonjour à toutes et à tous, 

Ce jeudi 28 avril, je suis intervenu lors d'un #DojoDej au Café-Restaurant Les Editeurs sur le thème "Diriger dans un monde digital". 
Cette initiative à été organisé par ClubDojoun club d’affaires qui réunit une communauté d’entrepreneurs - essentiellement des entrepreneurs de petite taille, des TPE, des start-ups, des professions indépendantes voire des commerçants – autour de la notion de partage de réseaux et d’expertises.
L’objectif est pour eux d'accompagner les entrepreneurs de partages d'expériences, en proposant des échanges, des formations et de nombreux services. Ces partages croisés sont évidemment très productifs pour les membres. Les événements comme le #DojoDej ont pour but d’aider les entrepreneurs à trouver des réponses aux nombreuses questions qu’ils se posent au quotidien.



Au cours de ce déjeuner, nous avons bien sûr discuté de la "disruption" actuelle, de la capacité de certains à développer de nouvelles façons de faire et de nouveaux savoir-faire. Nous avons échangé plus largement autour de l'entrepreneuriat. Des mots ont aiguillé mon propos: courage, optimisme, créativité et bien sûr passion. Cela ne signifie pas qu'il faille toujours créer une entreprise autour d'une passion, mais plutôt que toute entreprise doit être construite avec passion. Et c'est cette passion qui est au final le moteur de l'action. 

Je vous propose de regarder cette courte video, présentant une vision de l'entrepreneuriat ... un optimisme contagieux !   




25 avril 2016

"Le digital, un monde qui implique de nouvelles façons de collaborer" (Décideurs Magazine)



Julie Atlan m’a interviewé pour le magazine Décideurs sur le thème de la formation en interne qui pour moi est un facteur de différenciation des entreprises.

Lien interview Gérald Karsenti

J’y évoque notamment l’Université HPE qui est accessible à tous les collaborateurs de Hewlett Packard Enterprise afin de se former en interne, mais également aux salariés de nos partenaires. Une large palette de prestations - abordant des sujets tant comportementaux que techniques -  y est disponible.

Mais je partage également dans cet entretien ma vision de la formation pour demain et de la formation managériale plus particulièrement.

Dans ce monde de "disruptions", ou les changement sont incessants, la formation de façon générale est l’un des moteurs des grands chantiers de transformation. Nous allons devoir réinventer notre façon d’enseigner et d’apprendre. N'oublions pas que les jeunes générations (Z en particulier) vont arriver en entreprise avec un regard totalement différent. 



Ces générations - digital natives par essence - auront besoin d’un autre mode de dialogue, d’échange et de collaboration avec les professeurs.
Il en est de même pour le management. Au sein de Hewlett Packard Enterprise, nous commençons à mettre en place un dispositif de serious game. Cela consiste à utiliser des mécanismes ludiques pour résoudre des problématiques pédagogiques ou d'entreprises. Même s’il peut être amusant, son objectif est toujours de faire évoluer les mentalités, de mieux se former, de s'entrainer, de se sensibiliser à de nouveaux concepts et pour les dirigeants de fidéliser leurs équipes. Au sein de Hewlett Packard Enterprise, on utilise cette méthode dans le cadre de la formation des futurs managers. 

On doit intégrer différentes formes d’intelligence et accepter que le monde ne soit plus aussi cartésien qu’autrefois. L'imprévisible fait définitivement partie de l’équation. Les méthodes d’enseignement doivent prendre ces nouvelles évolutions. L’enseignement ne peut plus être: « je sais et je vous transmets ce que je sais », mais « je sais un certain nombre de choses, vous aussi, et nous allons dialoguer et collaborer pour mieux cerner le problème posé et y apporter les réponses adéquates».  


La collaboration est au coeur du changement sociétal actuel


22 avril 2016

Formula E à Paris le Samedi 23 Avril ou quand le sport automobile franchit un nouveau cap !


Le 23 avril prochain, 18 monoplaces entièrement électriques circuleront dans la capitale sur 2,3 km au départ des Invalides pour le grand prix baptisé "Paris Eprix".
DS Virgin Racing a choisi Hewlett Packard Enterprise pour sponsoriser son équipe et nous avons relevé le défi en améliorant l’efficacité de leurs voitures pour le Formula E.

C’est un événement! Pour la première fois, Paris accueille une des 10 manches du championnat Formula E, soit l’équivalent de la Formule 1 pour des voitures électriques. Ces bolides s’avèreront discrets mais fileront à plus de 200 km/h.


Formula E propose ainsi une vision novatrice de l’industrie automobile. C’est à la fois un laboratoire de développement des véhicules électriques de demain et un concentré de technologies dernier cri répondant aux enjeux des énergies propres et du développement durable. Les constructeurs et leurs sponsors peuvent ainsi valoriser toute une gamme d’innovations, pour améliorer la mobilité électrique et contribuer à accélérer la mise sur le marché de futurs véhicules de série.

Entrez dans la course samedi et accélérez le mouvement écologique ! On vous attend nombreux dans les rues de Paris.

Je vous invite à lire cet article  et à regarder cette vidéo pour obtenir davantage d'information sur le sujet. 


08 avril 2016

The Gender balance, when men step up - what ? Why ? How ? A toolkit for leaders



As most of you know, I am deeply involved in gender diversity and I have had many times the opportunity to speak and act on the subject. 

Today, I would like to promote a book that has been originally published in French : "Gender balance, when men step up", Editions Eyrolles. 

On this book, I wrote the preface.

Here after is the summary of the book (copied from Eyrolles site)

Maybe you're skeptical about what men have to gain from greater gender balance. Maybe you're reticent to speak up about a sensitive subject. Perhaps you're wondering how to get more men to join the gender balance debate. Or maybe you just want to take part in one of the major managerial transformations facing companies in the 21st century.
Gender balance: when men step up. Because men too can benefit!
Today's leaders have much to gain from greater gender balance, be it in their personal lives or at work. The leaders interviewed for this book are categorical: gender balance is a tool to transform organisations and to build competitive advantage. But it is also a means to address men's - and Gen Y's - growing aspiration for flexibility and innovative ways of working, This book clarifies the business case for gender balance, explores what men have to gain, provides the basic knowledge to engage debate and action plans - and get other men on board. Twelve leaders explain why they have personally taken a stand on gender balance and put it high on their list of strategic priorities.
The book will help men and women understand the pillars of masculine identity, and why change in organisations is so difficult. It resolutely takes the man's point of view in the hope of rebalancing a debate too often confined to women, to political correctness or to conforming reluctantly to equality laws.
As men and women's aspirations converge, we hope this book will bring new perspectives, a new language - and a more balanced view of gender balance!

Authors: Marie-Christine Mahéas, Jerome Ballarin, Armelle Carminati, Laurent Depond, Sandrine Devillard, Francois Fatoux, Antoine de Gabrielli, Alexandre Jost, Cécile Kossoff, Margaret Milan, Kunal Modi, Jean-Michel Monnot, Marie-Claude Peyrache, Véronique Préaux Cobti, Valérie Rocoplan, Patrick Scharnitzky, Catherine Vidal. Avivah Wittenberg-Cox.

CEO interviews: Henri de Castries, Carlos Ghosn, Gerald Karsenti, Michel Landel, Noël Le Graet, Christophe de Margerie, Gianmarco Monsellato, Frédéric Oudéa, Guillaume Pepy, Francois Pérol, Franck Riboud, Stéphane Richard.


07 avril 2016

Une belle cause : Course du coeur, 30ème battement pour la vie !


Nos 14 guerriers : Jean-Pierre Bastie, Vincent Berneron, Jean-Marc Broux, Aude Champenier-Laurent, Stéphane Dumont, Nathalie Espenel, Stéphane Foisy, Olivia Gillibrand, Emmanuel Mahut, Christophe Menant, Fabienne Mille, Julie Pallud, Mathieu Phélix, Xavier Schneider, Brigitte Tricot-Censier, Silim Vannier. 


Comme tous les ans, Hewlett Packard Enterprise et HP Inc. participent à la Course du Cœur. Durant 4 jours et 4 nuits, sans relâche, 14 employés des deux entreprises courent 750 km entre Paris et les Arcs pour soutenir la greffe et le don d’organes. Un beau moyen d'aider et soutenir la réhabilitation des transplantés par l’activité physique et sportive. Bravo à eux ! 


Comme chaque année, j'ai participé au prologue qui s'est déroulé le 30 mars dernier ! Nous étions des centaines, accompagnés d'amis, de collègues et d'autres dirigeants d'entreprises. Du violet pour Natixis, du vert pour Hewlett Packard Enterprise … Un arc-en-ciel de couleur pour effacer la grisaille du temps. 

Ce prologue fut encore une fois un moment fort de solidarité et de partage où nous nous sommes élancés aux côtés de nos coureurs depuis l'Ecole Militaire dans le 7ième arrondissement de Paris. Malgré la pluie et le vent, c’est avec une motivation, sans faille et avec le sourire, que nos coureurs ont atteint  le 3 avril les Arcs. La cause est bien sûr très motivante
Je vous encourage à consulter les résultats de cette course sur le site et sur les réseaux sociaux !


30 mars 2016

La Promo Start-Up 2016 de Hewlett Packard Enterprise France dans les starting-blocks !

Le 23 mars dernier a eu lieu le lancement de la toute nouvelle "Promo Start-up 2016 HPE"- deuxième édition du Programme HPE Start-Up lancé en novembre 2014, à la Galerie de Pierre (8e).

Ce lancement fut une véritable réussite avec 62 personnes présentes dont 20 parrains/marraines du groupe HPE. A l’occasion de ce cocktail déjeunatoire, les start-ups de la Promo 2016 ont pu rencontrer leurs parrains/marraines mais également les start-ups de la Promo 2015 afin de partager leurs différentes expériences.

Le principe de cette "Promo Start-up" est d'accompagner une sélection de start-up en leur attribuant pendant une année un parrain, qui accompagnera ces jeunes pousses sur des problématiques techniques ou business.

Apporter autant que possible notre expérience, notre savoir-faire et notre soutien pour favoriser le développement de ces nouvelles entreprises est notre premier objectif. Nous voulons également contribuer au développement de l'emploi en France. Ce projet souligne l'engagement de notre entreprise en faveur de l'innovation et de l'entreprenariat. 

Notre jury a été particulièrement attentif aux critères suivants : le caractère innovant, la solidité de l'équipe, les référence de l'entreprise, son financement, sa stratégie de développement et l'importance de l'utilisation des technologies. 

De gauche à droite : Vijay Raghavan le créateur de Bluemint Labs, Vivien Garnès le CoFounder-Coo d'Upfluence et Christophe Fontaine d'Hewlett Packard Enterprise

L'an dernier, nous avons accompagné 22 start-up et bon nombre d'entre elles se sont vues pousser des ailes avec notre collaboration (Genymobile, Qarnot Computing, Pulpix, ... ). Nous ne sommes sans aucun doute pas la seule raison de leur succès, mais nous y avons certainement contribué. C'est très gratifiant. C'est donc tout naturellement que nous avons décidé de renouveler l'expérience en accompagnant  24 nouvelles pépites pour 2016.

Voici la liste de la promo de cette année, retenez bien ces noms vous allez en entendre parler ! 

Vous pouvez suivre l’actualité du programme HPE Start-up sur le nouveau blog dédié à l’innovation : http://milkshakevalley.com/